“Quiconque contrôle les médias, contrôle l’esprit.” Jim Morrison

Avec l’intérêt commun, sujet prioritaire en BLEU, l’individu a sacrifié ses émotions, ses envies, ses besoins, ses pulsions.

Il s’est sacrifié sur l’autel du collectif avec le prix à payer que cela engendre.

BLEU a amené de l’ordre, de la structure, de la hiérarchie, de l’apaisement de la violence de ROUGE…

Seulement, au bout d’un moment l’individu en a marre, il ne peut plus supporter le cadre étouffant de BLEU.

Marre d’être toujours tributaire d’une Vérité Ultime, d’avoir toujours un sentiment de culpabilité, de devoir être du côté du Bien, de ne pas pouvoir exprimer son individualité…

 

Emerge alors la nécessité de s’émanciper de BLEU et de passer à ORANGE.

Quel est le thème de ORANGE ?

Comment s’exprime-t-il dans la société et dans la culture ?

Comment s’exprime-t-il en chacun de nous ?

Quelles sont ses limites ? 

Quels sont les liens avec l’ennéagramme ?

Voyons cela tout de suite.

Le thème de ORANGE

Chaque niveau de conscience de la spirale dynamique a un thème principal.

 

Celui d’ORANGE est : Exprimer le soi de manière calculée de façon à ne pas déclencher l’agressivité des autres.

 

 

Avec ORANGE, on repasse à un niveau de conscience individuel où on sacrifie le collectif au profit de l’individu, comme à ROUGE, à la différence que BLEU a été transcendé et inclus, de sorte qu’ORANGE est beaucoup moins sacrificiel que ROUGE.

 

 

BLEU-ORANGE est une grosse transition dans la spirale dynamique car elle signe la transition pré-rationnel/rationnel.

 

 

Au stade pré-rationnel, on se fiche de la justification d’une croyance : affirmer avec conviction suffit, même s’il n’y a rien derrière.

Au stade rationnel, c’est l’avènement de la rationalité avec l’approche scientifique. Il faut des arguments, des sources, des chiffres, des justifications pour appuyer son propos. 

 

On ne se base plus sur une Vérité Unique indémontrable mais sur une théorie étayée par des faits et on rejette tout ce qui n’est pas prouvé.

 

 

ORANGE doute, vérifie les faits, les sources, il ne reste pas cantonné à un point de vue définitif : il est prêt à se remettre en question et en changer si la réalité montre le contraire.

 

C’est tout le principe de la science ! (normalement)

 

 

 

On applique la méthode scientifique : on pose une hypothèse, on la teste sur le terrain, on analyse ce qui s’est passé en prenant du “feedback”, on en tire des enseignements et ainsi de suite.

 

 

ORANGE apprend par essai-erreur, il expérimente dans le concret tandis que BLEU n’a pas besoin d’avoir de preuve tangible de sa Vérité Unique pour être au service toute sa vie : la croyance suffit.

 

 

Comme chaque niveau a tendance à se développer en rejet du précédent, ORANGE se développe sur le rejet de BLEU : la religion, l’irrationalité, le conformisme, sont ridiculisés.

 

 

Les gens en BLEU sont “des moutons”, qui ne “réfléchissent pas”, ils sont dans “la matrice” et “sont victimes de leurs biais cognitifs” tandis que ORANGE commence à penser par lui-même, avec impartialité et neutralité (c’est ce qu’il croit, du moins).

 

 

La spiritualité est relayée au rang d’anciennes croyances irrationnelles qui n’ont rien d’intéressant. On se coupe de la divinité en nous.

 

On cherche à tout comprendre, tout décortiquer, tout analyser.

On croit que TOUT peut être expliqué par la science : la rationalité est érigée au rang de messie qui a réponse à tout.

 

On va jusqu’à analyser les ondes cérébrales, le cerveau sous toutes les coutures, avec toutes les technologies possibles pour y trouver la conscience. (bien essayé !)

 

 

L’intérêt personnel est la valeur numéro un et tout est permis en son nom.

 

 

ORANGE veut rentabiliser son temps, son investissement, il regarde tout en terme de résultat, de retour sur investissement. D’ailleurs, il voit des ressources partout et, tel un extracteur à jus, il cherche à extraire tout ce qu’il peut :

– Des ressources naturelles : pétrole, animaux, plantes…

– Des ressources humaines

– Des ressources en temps, en énergie, en argent

 

 

Il exploite les ressources sans penser aux conséquences des conséquences (ce qu’on essaie de réfléchir avec la pensée de second ordre), car il se focalise sur ses envies immédiates.

 

 

ORANGE est l’incarnation de l’interventionnisme naïf pour reprendre l’expression de Nassim Taleb :

 

Au moindre problème, ORANGE cherche LA solution la plus efficace pour résoudre au plus vite.

 

 

Pour guérir, il cherche à utiliser le dernier traitement, LE complément alimentaire scientifiquement prouvé.

 

ORANGE croit que la technologie résoudra tous nos problèmes. 

ORANGE dans la société/culture

ORANGE poussé à l’extrême, ça donne ça.

Schéma d'un utérus artificiel avec une nounou robotique (projet chinois)

 

ORANGE veut dompter la nature et se substituer à la Nature, ce n’est pas nouveau.

 

 

Les illustrations de ORANGE dans la société moderne, ce n’est pas ce qui manque :

– Agriculture intensive, pêche intensive, élevage intensif 

– Course à la technologie incessante

– Les expériences de manipulation mentale de la CIA (MK Ultra, projet Artichoke…)

– La perversion de certaines voies traditionnelles (comme le Yoga) en méthode de gestion du stress ou d’amélioration des performances.

– Délocalisation massive pour optimiser les moindres coûts, au détriment de l’impact humain, sociétal, écologique.

– Course à la consommation de biens, d’informations, de relations… Il faut PLUS pour vivre mieux !

– Développement des IA et recherche de la singularité

– Tout comprendre, analyser et décortiquer pour recréer en mieux

 

 

ORANGE préfère le gagnant-gagnant, mais si ce n’est pas possible, ce sera du gagnant-perdant. 

 

Là où BLEU brandit un “on a toujours fait comme ça”, ORANGE répond par un “fais et tu sauras”.

 

 

ORANGE ne s’encombre pas d’un arbre millénaire qui prend trop de place et empêche de construire un immeuble rentable : un petit coup de bulldozer, un feu de cheminée et l’affaire est dans le sac !

 

ORANGE en nous

Avec ORANGE on a la volonté de devenir quelqu’un, de s’émanciper d’une culture, d’une société trop étouffante qui prône l’uniformité.

 

 

Il s’agit de faire sa place au soleil : tout le courant d’émancipation entrepreneuriale relève de ORANGE.

 

“Sortir de la rat race”, “devenir indépendant financièrement”, “avoir des revenus passifs”…

 

On ne croit plus à un système basé sur le sacrifice, sur les retraites, sur un Etat qui nous materne… On veut profiter maintenant, on prend son destin en main, on va au charbon et on se construit sa place au soleil.

 

Que le meilleur gagne !

 

ORANGE considère sa vie comme une entreprise, tout est une opportunité à évoluer, à être meilleur, à être plus productif…

 

Casser les croyances limitantes, se reprogrammer, devenir la meilleure version de soi, faire plus, gagner plus, sont des priorités de ORANGE.

 

 

On croit que tout ce qui nous empêche d’être efficace, productif, au sommet de notre gloire, est un ennemi à l’intérieur de nous (dans la continuité de BLEU) qu’il faudrait dégommer.

 

 

On croit à des termes comme “procrastination”, “syndrome d’imposteur”, “auto-sabotage”.

Ces problèmes doivent être réglés coûte que coûte.

 

 

Tout ce qui nous pose problème doit être transformé contrôlé, maîtrisé, dépassé, grâce à l’hypnose, le coaching ou n’importe quelle pratique du moment que ça fonctionne. 

 

 

Si on ne le peut pas, on va le faire taire, pour pouvoir rester productif, quitte à passer en force.

 

Il s’agit de “contrôler ses émotions”, de “gérer son temps” et de “défoncer ses peurs” : d’ajouter du contrôle partout où c’est possible pour extraire plus de jus productif.

 

Les limites de ORANGE

“L’avarice perd tout en voulant tout gagner.  

Je ne veux, pour le témoigner,  

Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,  

Pondait tous les jours un œuf d’or.  

Il crut que dans son corps elle avait un trésor.  

Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable  

A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,  

S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.  

Belle leçon pour les gens chiches :  

Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus  

Qui du soir au matin sont pauvres devenus  

Pour vouloir trop tôt être riches ?”

 

 

La fable de La Fontaine sur la poule aux œufs d’or illustre les limites de ORANGE.

 

ORANGE traite la Nature comme un ensemble de ressources, qu’il consomme le plus possible : plus de ressources = plus de résultats.

 

 

 

Dans son expression la plus toxique, ORANGE est un univers impitoyable qui glorifie les plus fins stratèges, où on ne peut pas faire confiance parce que chacun essaie d’obtenir le maximum pour lui, quitte à trahir et à mentir. La fin justifie les moyens.

 

 

Avec ORANGE, l’Homme a perdu sa divinité, il a jeté le bébé avec mémé dans les orties.

 

Il s’est perdu lui-même dans une recherche de “toujours plus”, jusqu’à croire qu’il est séparé de la nature.

Alors il cherche à se recréer son paradis perdu avec le Metaverse, la quête d’un ailleurs sur Mars, l’immortalité.

 

 

Convaincu que la technologie résoudra tout, il ne se rend pas compte de ce que le mythe productiviste lui a coûté : son intimité avec lui-même.

 

ORANGE n’écoute pas ses émotions, ni celles des autres (tu parles, on a pas le temps !), il est dans un rapport d’exploitation avec lui-même et avec autrui. 

Il a favorisé la quantité au détriment de la qualité et il en paie le prix.

 

Les individus en ORANGE se traitent comme des machines à produire et en oublient qui ils sont au fond en se sacrifiant sur l’autel du résultat.

 

A un moment donné, la compétition, la rentabilité, l’individualisme et la rationalité à tout prix, ça commence à bien faire…

 

Ainsi émerge le besoin crucial de ralentir, d’écouter, d’échanger, de dialoguer, de respirer… d’être, tout simplement.

 

Dans ce contexte va émerger VERT émerge avec l’apparition d’une vraie altérité.

ORANGE dans l'ennéagramme

Certains types de personnalité de l’ennéagramme ont plus d’affinité avec ORANGE que d’autres.

 

 

Le type 1 peut avoir du mal à passer de BLEU à ORANGE du fait du sacrifice de soi dans lequel il se sent à l’aise.

 

Le type 2 peut être confortable en ORANGE, tant qu’il n’est pas au premier plan. Il fait un excellent bras droit.

 

Le type 3 nage dans ORANGE comme un poisson dans l’eau, au point où il peut y avoir une confusion entre les deux (tout comme le type 8 et ROUGE). Il peut avoir beaucoup de mal à aller au-delà.

 

Le type 4 peut avoir du mal avec ORANGE du fait de l’absence d’émotions et le manque d’authenticité, d’autant que le beau n’est pas une priorité à ce niveau d’existence.

 

Le type 5 se plaît dans ORANGE : enfin des gens rationnels qui réfléchissent !

 

Le type 6 se sent à l’aise si son VIOLET est nourri avec une appartenance communautaire, il n’a pas d’appétence particulière pour ORANGE, mais il peut aussi s’y épanouir dans un élan contre-phobique si son cadre colle avec les thèmes de ORANGE.

 

Le type 7 est à l’aise dans ORANGE pour son côté individualiste et avide de plaisirs.

 

Le type 8 aime bien ORANGE pour le dépassement que cela lui permet, en plus ça lui donne un prétexte pour dominer les autres.

 

Le type 9 n’est pas très à l’aise dans ORANGE, un niveau individualiste et orienté action. Comme il ne sait pas ce qu’il veut, comment pourrait-il s’émanciper d’un système BLEU dont il ne sait pas que ça ne lui convient pas ?

 

Ressources ORANGE

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation. » Thomas Jefferson

 

« Il est bon que le peuple ne comprenne pas notre système bancaire et monétaire, car si c’était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. » Henry Ford

 

« Donnez-moi le contrôle de l’argent d’une nation, et je ne me soucierai plus de qui en écrit les lois. » Mayer Amschel Bauer Rothschild

 

 

Livres : “Serons-nous immortels” de Ray Kurzweil, tous les livres de Tony Robbins, Robert Kiyozaki.

 

 

Films/séries : House of cards, the big short, Old, The truman show, le loup de wall street.

Se connaître grâce à l'ennéagramme et la spirale dynamique

Ces 2 modèles sont vastes, nuancés et demandent de l’approfondissement pour aller au-delà des raccourcis et des pièges liés à une incompréhension de ces modèles.


Pour aller plus loin, tu peux observer dans ta vie comment s’exprime chaque niveau d’existence de la spirale dynamique.


Si tu désires te connaître plus en profondeur, en discuter pour avoir un regard extérieur sur ta réalité, tu peux aussi réserver un bilan de personnalité.