“Je suis en politique à cause du conflit entre le bien et le mal et je crois qu’à la fin, le bien triomphera.” Margaret Thatcher

 

Depuis quelques milliers d’années, l’émergence des sociétés a vu apparaître un niveau de conscience qui a succédé aux empires et à la volonté de domination, dans lequel une Vérité Unique est au-dessus de tout et qu’il faut respecter à tout prix.

 

 

En terme de spirale dynamique, il s’agit de BLEU.

 

Quel est le thème de BLEU ?

Comment s’exprime-t-il dans la société et dans la culture ?

Comment s’exprime-t-il en chacun de nous ?

Quelles sont ses limites ? 

Quels sont les liens avec l’ennéagramme ?

 

Voyons cela tout de suite.

Le thème de Bleu

Avec les empires, l’heure était à la conquête et la domination.

Etendre les frontières, conquérir de nouveaux territoires, assouvir ses pulsions, montrer sa puissance… Telles sont les priorités de ROUGE.

 

Satisfaire ses besoins immédiatement crée un risque de violence, de conflit permanent, ainsi qu’une vie sociale difficile et chaotique.

 

 

BLEU émerge pour mettre de l’eau dans le vin de ROUGE, comme chaque niveau d’existence de la spirale dynamique.

 

 

Nous passons d’un niveau de réalité basé sur le sacrifice des autres (ROUGE) à un niveau de réalité basé sur le sacrifice de soi (BLEU).

 

 

Le thème de BLEU est : Sacrifier le soi maintenant pour obtenir une récompense plus tard.

 

L’impulsivité disparaît. Il s’agit de se contrôler totalement : pensées, actes et paroles doivent être conformes aux désirs de la Vérité Ultime. 

 

Ce thème du sacrifice est omniprésent dans BLEU comme nous allons le voir. 

 

La Vérité Ultime donne du sens à la vie, elle permet d’oblitérer la peur de la mort.

Bleu dans la société/culture

 

BLEU est extrêmement présent dans la société actuelle, c’est le niveau le plus présent avec ORANGE.

 

 

La plupart des sociétés actuelles sont en BLEU (dont les gens au pouvoir sont très souvent en ORANGE)

 

Avec l’avènement de BLEU, les sociétés gagnent en importance et en complexité, comme le montrent les grandes villes telles que Sumer, Rome…

 

Pour instaurer l’ordre et la structure, BLEU met en place une pyramide hiérarchique, bien illustrée par l’éducation nationale, l’armée, l’église…

 

Cette pyramide hiérarchique est organisée avec ceux qui sont au plus proche de la Vérité Ultime tout en haut (peu nombreux) et qui guident les moutons de Panurge qui sont en dessous pour qu’ils suivent, eux aussi, la vérité. 
Au plus on monte dans la pyramide, au moins il y a de monde, il ne reste que l’élu (ou les élus).

 

Il y a une vérité ultime qui doit être respectée à tout prix : il y a ainsi 2 camps, les fidèles et les mécréants.

 

A ROUGE le plus fort domine, tandis qu’à BLEU c’est le représentant de la Vérité Ultime. 

 

La vérité ultime est propagée à travers le livre de référence qui donne toutes les réponses et qui n’est pas négociable.

 

Toute personne qui ne respecte pas les règles, les interdits, les lois, les absolus de BLEU est un hérétique qui doit être châtié, puni pour montrer l’exemple (et doit être converti à la vérité ultime si possible).

 

 

On sacrifie sans aucun scrupule les personnes qui transgressent la Vérité Ultime, il faut les amener dans le droit chemin pour qu’elles aussi puissent être du côté du Bien.

 

 

Ce niveau d’existence est particulièrement marqué par la dualité bien/mal et la dualité tout court, d’ailleurs.

 

C’est noir ou blanc, tu ne peux pas être à cheval entre les fidèles et les mécréants. 

 

Soit tu crois à la Vérité Ultime, tu peux faire partie du groupe et en tirer un sentiment d’identité fort. Tu iras au paradis car tu es du côté du Bien, du côté de ceux qui ont la réponse.

 

Soit tu ne crois pas à la Vérité Ultime, tu es exclu, banni et châtié. C’est un devoir moral de te rallier à la Vérité Ultime pour que, toi aussi, tu puisses rejoindre les fidèles.

 

La réalité n’étant pas aussi simple, BLEU va toujours engendrer de la résistance de la part qui ne croient pas à la Vérité Ultime, soit car ils s’opposent (le camp des mécréants de BLEU), soit car ils sont au-delà et ont accès à un autre niveau de conscience plus complexe que BLEU, qui autorise plus de complexité que la vision duelle (ORANGE et au-delà).

 

Explicitons ce qu’on entend par “Vérité Ultime”.

La Vérité Ultime est au-delà des hommes, elle peut être une divinité.

Il y a ceux qui croient en cette divinité, par exemple Allah.

Et ceux qui ne croient pas à Allah, qui font partie des mécréants (ils sont du mauvais côté, pas de bol).

 

Mais si tu es dans BLEU et que tu crois à Yahvé, à Krishna ou à Dieu, tu ne crois pas à Allah (c’est une exclusion de facto dans le monothéisme), donc tu es un mécréant dans tous les cas.

 

On retrouve ainsi toutes les guerres de religions liées aux querelles de chapelle, car chaque groupe humain fédéré autour d’une Vérité Ultime ne peut pas concevoir que les autres aient raison (ça impliquerait qu’il y ait une autre Vérité Ultime… Ce n’est pas possible pour BLEU, une c’est UNE).

 

 

Une seule possibilité : C’est SOIT nous, SOIT eux.

Biais cognitifs obligent, c’est NOUS qui avons raisons.

 

Donc on va faire du prosélytisme et les rallier à NOTRE Vérité Ultime. Quitte à utiliser ROUGE pour les convertir, les piller, les brûler,… 

 

BLEU te paraît peut-être loin et réservé à la religion ?

 

Détrompe-toi, c’est présent tous les jours autour de nous : les panneaux de signalisation, les radars de vitesse, les démarcations, les administrations et leur paperasse (BLEU adore ça), les formules de politesse, les écoles,…

 

Prenons quelques exemples dans l’histoire récente pour illustrer BLEU :

– Dans le contexte Covid, il y a les pro-vaccins et les anti-vaccins.

– Dans le contexte de guerre Russe-Ukraine, il y a les pro-Uktraine et les pro-Poutine.

– Dans la santé, il y a les végétariens et les carnistes.

– Dans le climat, il y a les défenseurs de l’action climatique et les climatosceptiques.

– En politique, il y a les franco-français et les immigrés.

– Pendant la guerre froide, il y a les USA et les Russes.

 

BLEU décide ex nihilo la Vérité Ultime, ce qui donne une connotation émotionnelle aux deux camps pour orienter là où il veut que tu sois.

De nos jours, les personnes au pouvoir (souvent en ORANGE) orientent la réalité pour créer de toutes pièces le camp du bien et le camp du mal.

 

Le camp du mal (pouvant être une personne autant qu’un groupe, un virus et même une idée) est choisi comme bouc émissaire pour fédérer les humains qui appartiennent le camp du bien. 

 

C’est la technique de “l’ennemi commun” (le juif, l’immigré, le mangeur de viande, le pollueur, le terroriste islamiste, le virus du covid, les antivax, le communisme, le capitalisme, le cholestérol, le raciste, le président…). L’ennemi commun est sacrifié pour la paix sociale du camp du bien qui, bien évidemment, n’a rien à se reprocher car il est du bon côté de la médaille. Cela va avec le fantasme de pureté de BLEU.

 

 

Précision importante : la connotation du bon et du mauvais camp nécessite un point d’ancrage, l’endroit où on fixe l’absolu.

 

Prenons un exemple absolument neutre dans l’histoire : la seconde guerre mondiale et les camps de concentration.

 

 

Pour Adolf Hitler ce point d’ancrage est la « race aryenne », source des progrès de l’humanité (Vérité Absolue). 

Pour maintenir cette pureté biologique, le peuple allemand doit se prémunir de tout mélange génétique (volonté d’absolu issue du livre de référence)

Il y a donc le bon camp (les allemands) et le mauvais camp (les vilains juifs, homosexuels, tsiganes…).

Si on prend un autre point d’ancrage, comme celui qu’on m’a vendu à l’école par exemple (en France donc), on change le cadre de référence et donc on change les camps : le bon camp (les Alliés avec la Grande Bretagne, les Etats Unis et l’Union soviétique) et le mauvais camp (l’Axe avec Allemagne, Italie et Japon).

BLEU n’a pas conscience que sa Vérité Ultime est discutable et arbitraire.

Ah j’oubliais, BLEU implique aussi des tabous, des sujets indiscutables qu’il ne faut pas poser sur la table au risque de voir le sujet être clôt instantanément (car très chargé émotionnellement) : les réseaux pédophiles, Adolf Hitler… en font partie.

BLEU recèle plusieurs avantages :

– Simplifier la réalité en deux camps

– Pacifier les relations et permettre de “faire société”

– Mettre en mouvement les masses

– Pouvoir se placer du côté du Bien et en être récompensé

– Avoir un sentiment d’identité fort


BLEU montre vite ses limites :

– La réalité est infiniment plus complexe que 2 camps

– On sacrifie toujours les personnes qui sont du côté “hérétique” 

– On sacrifie son individualité, ses impulsions, ses émotions, pour un “bien commun”

– Il n’y a aucune rationalité, c’est un édifice idéologique créé de toutes pièces

En BLEU, notre cortex est complètement éteint : il n’y a pas de réflexion, pas de nuance, pas d’arguments (car la rationalité apparaît à partir de ORANGE).

 

La Vérité Ultime EST, point.

Il y a une vision dogmatique de la réalité et c’est non négociable.

Si tu as un doute, reporte-toi au livre de référence.

Bleu en nous

BLEU a une empreinte forte sur la plupart d’entre nous : 

– Répression des pulsions, contrôle des émotions : si tu aimes faire des tests, crie dans le métro ou défèque au milieu de la rue et observe ce qui se passe. (Quelqu’un centré en ROUGE n’a aucun problème à faire ça !)

– La culpabilité dès qu’on enfreint l’absolu de BLEU : dépasser la vitesse autorisée, voler quelque chose, ne pas remplir la déclaration d’impôts à temps, exprimer de la colère…

– Le cadre dans notre vie : le réveil-matin, 3 repas par jour, travailler de 8h à 17h, le repos le dimanche…

– La notion de bien et de mal omniprésente : faire un compliment/être bienveillant/être à l’heure c’est bien, tuer son voisin/être fainéant/profiter des autres c’est mal.

– La récompense du “plus tard” : sacrifie-toi maintenant, travaille dur, et peut-être un jour tu auras une bonne retraite, le droit de te reposer, voire le paradis…

– La peur d’être du mauvais côté, dans le camp des bannis de la société.

– La croyance qu’on est redevable envers la société, qu’on DOIT quelque chose à quelqu’un.

 

Comme chaque niveau de la spirale dynamique, BLEU a du sens dans notre vie : pour mettre en place des habitudes qui comptent pour nous, pour mettre du cadre quand c’est important (avec des clients, dans une relation de couple…), pour nous structurer et nous organiser, pour ne pas nous entretuer au moindre conflit.

 

Les limites de Bleu

Comme tout niveau d’existence de la spirale dynamique, il y a des limites inhérentes à BLEU… que beaucoup d’humains finissent par rencontrer tôt ou tard.

 

 

Pour asseoir son hégémonie, BLEU crée des histoires, des mythes qui fédèrent les êtres humains.

 

 

A bien y regarder, la “société” n’existe pas, il y a juste des individus qui s’agglomèrent et croient à un mythe commun qui s’appelle “Marseille”, “France” ou “Apple”.

 

 

La réalité ne peut pas se résumer à 2 camps : le bien et le mal.

La connotation morale est créée de toute pièce, de façon totalement arbitraire en décidant du “point d’ancrage”.

 

Celui (personne ou petit groupe d’individus) qui décide de ce point d’ancrage, décrété comme absolu, contrôle le Cadre, les règles, les interdits, et par extension le bon et le mauvais côté, il a tout pouvoir sur la pyramide hiérarchique.

 

 

Dès qu’on creuse un peu en faisant appel à notre raison, notre système 2, il n’y a que du vent.

 

 

Quand BLEU devient trop étouffant…

Parce que ça devient invivable de voir le monde en une dimension avec 2 camps…

Parce que raz-le-bol de réprimer ses émotions, ses ressentis, ses pulsions…

Parce qu’il y en a marre de se sacrifier pour un collectif illusoire avec lequel on est pas d’accord…

Parce que dédier sa vie à une Vérité Ultime c’est bien gentil mais quelle place à l’individu là-dedans ?…

 

… Il est temps de basculer à ORANGE.

 

Bleu dans l'ennéagramme

Certains types de personnalité de l’ennéagramme ont plus d’affinité avec BLEU que d’autres.

 

 

Le type 1 nage dans BLEU comme un poisson dans l’eau. Même si ça dépend de ses idéaux, il y trouve son compte avec le contrôle sur soi, l’idée d’un absolu avec des règles précises. Il peut avoir du mal à s’en extraire pour passer à ORANGE.

 

Le type 2 ne voit pas particulièrement d’obstacle à BLEU, il s’en satisfait tout à fait.

 

Le type 3 peut très bien se mouler sur BLEU comme il peut se mouler sur d’autres niveaux d’existence de la spirale. L’aspect hiérarchique lui donne un challenge avec des échelles à franchir, même s’il se trouvera beaucoup plus dans son élément avec ORANGE.

 

 

Le type 4 a une aversion pour BLEU : une vérité unique lui crée déjà des poussées d’urticaire… L’évitement de la banalité implique de ne pas être comme les autres, donc une vision du monde basée sur une Vérité Ultime a peu de chances de lui parler.

 

 

Le type 5 a aussi tendance à exécrer BLEU qui cherche à imposer une Vérité unique : il aura très vite tendance à questionner et à déconstruire le mythe. L’absence de rationalité de BLEU pèse lourd pour lui. 

 

 

Le type 6 aime BLEU pour l’inclination à l’autorité et l’appartenance à un milieu social (même si plutôt du ressort de VIOLET). Par contre, selon son cadre, il peut aussi être en total rejet de BLEU.

 

 

Le type 7 voit BLEU comme plein de contraintes, de limites, qu’il déteste. Ca ne l’aide pas à vivre en harmonie dans ce niveau d’existence qu’il a plutôt tendance à rejeter.

 

 

Le type 8 a plutôt tendance à monter au sommet de la hiérarchie et peut se satisfaire de BLEU (même s’il ne s’encombrera pas de règles qui ne l’arrangent pas).

 

 

Le type 9 peut bien vivre dans BLEU, ça ne le gêne pas outre mesure, tout lui va de toute façon. 

Se connaître grâce à l'ennéagramme et la spirale dynamique

Ces 2 modèles sont vastes, nuancés et demandent de l’approfondissement pour aller au-delà des raccourcis et des pièges liés à une incompréhension de ces modèles.


Pour aller plus loin, tu peux observer dans ta vie comment s’exprime chaque niveau d’existence de la spirale dynamique.


Si tu désires te connaître plus en profondeur, en discuter pour avoir un regard extérieur sur ta réalité, tu peux aussi réserver un bilan de personnalité.