En ennéagramme, l’aile est souvent mal comprise et utilisée pour justifier tout et n’importe quoi.

 

L’aile assouplie l’ego, elle ajoute de la nuance dans un type de personnalité.

 

 

Dans cet article, nous allons explorer l’ennéagramme un peu plus en profondeur dans ce concept plus avancé de l’ennéagramme :

– Qu’est-ce que l’aile en ennéagramme ?

– Comment se développe l’aile chez les humains ?

– Quelles sont les ailes de chaque type de personnalité de l’ennéagramme ?

– Comment différencier le type de base de l’aile ?

C'est quoi une aile ?

Pendant la première partie de sa vie, l’humain est sous le joug de l’ego de son type de l’ennéagramme. 

 

Les 9 types de l’ennéagramme sont logés à la même enseigne : dès qu’ils sont face à la compulsion, tous les mécanismes s’activent.

L’aile est comme une bouteille d’oxygène qui vient assouplir la personnalité égotique rigide.

 

L’aile est l’un des 2 types voisins à ton type de personnalité de base.

 

Par exemple, un type 1 a une aile en 9 ou une aile en 2.

 

 

En développant une aile, on développe les caractéristiques d’un type voisin au nôtre, cela s’ajoute à notre type de base.

 

Tu peux imaginer que le centre de gravité se déplace vers l’ennéatype du côté de l’aile et s’éloigne d’autant du type de l’autre côté.

 

Une aile vient en complément du type de base de chaque type, elle influence la personnalité.

 

Cette influence peut être minime, avec une aile peu visible, ou au contraire une aile très marquée avec des mécanismes très visibles !

 

Comme toujours dans le monde des humains, il y a une infinité d’expressions de la vie.

 

Par contre, l’aile ne prend JAMAIS plus de place que le type de base : on ne change pas de type. Ca reste toujours le plus visible.

 

Notre ego se construit sur un évitement compulsif, l’identification au centre préféré et cela ne change pas.

 

Lorsque l’aile est développée, on ajoute aux caractéristiques de notre type (évitement compulsif, mécanisme de défense, passion, fixation) les caractéristiques de l’aile (passion et fixation).

Développement de la première aile et de la seconde aile

Les deux ailes peuvent être développées. Ces ailes sont toujours les types voisins de l’ennéatype de base. Les ailes du type 2 peuvent être seulement 1 et 3. Un type 2 ne peut pas avoir d’aile en 4, 5, 6…

 

 

La première aile est présente chez tout le monde à l’âge adulte.

Elle se déploie automatiquement et subitement à la fin de l’adolescence, entre 16 et 24 ans.

Ce déploiement correspond à la sortie du monde protégé de “maman”, quand l’individu entre dans le monde réel de “papa”. Ca peut être le début des études supérieures, quitter le cocon familial, un deuil, un événement émotionnellement fort…

 

 

Au plus l’individu a une vie dure, au plus l’aile va pousser tôt.

Au plus l’individu a une vie cool et protégée, au plus elle poussera tard.

 

 

Pendant cette période post-adolescence, un événement particulier survient, l’aile pousse en réaction à cet événement et le changement de la personnalité se voit très rapidement, en quelques jours ou semaines.

 

 

Quand on note l’ennéatype d’une personne et son aile, la notation habituelle est, par exemple : 5w4, un type 5 avec une aile 4 (le w signifie wing, l’aile).

 

 

La deuxième aile a un fonctionnement différent. Ce sera forcément l’aile complémentaire qui manque à l’appel. Pour un 5w4, ce sera forcément une aile en 6.

 

Elle arrive bien plus tard dans la vie et est consécutive à un travail d’intégration.

Par conséquent, peu de personnes la développent, c’est même relativement rare.

Les ailes de chaque type ennéagramme

Les ailes du type 1 : Mes ailes m’apportent plus de douceur et de prise en compte d’autrui.

 

L’aile du type 9 m’apporte l’acceptation de l’autre, moins d’expression de la colère, plus de recherche de consensus et d’harmonie. Par contre je vais moins aider activement mon entourage et j’ai encore plus de mal à terminer mes projets.

L’aile du type 2 m’apporte plus de dévouement et plus de conscience des besoins des autres. Par contre elle m’apporte moins de conscience de mes incohérences et encore plus d’autoritarisme.

Les ailes du type 2 : Mes ailes m’apportent une meilleure capacité à réaliser mes projets indépendamment de l’opinion des autres.

 

L’aile du type 1 m’amène plus de principes et d’indépendance d’opinion. Par contre, elle me rend encore plus intrusif et manipulateur.

L’aile du type 3 me donne plus de recul dans le choix de mes relations. Par contre elle me rend plus dépendant du regard des autres et me donne encore moins conscience de mes besoins.

Les ailes du type 3 : Mes ailes m’apportent des ressources me permettant de respecter davantage les autres.

 

L’aile 2 me permet de découvrir l’impact de mon comportement sur les autres. Par contre ça me rend dépendant d’encore plus d’approbation extérieure et encore moins conscience de mes émotions.

L’aile 4 me donne encore plus conscience de mes émotions authentiques, ça améliore ma créativité. Par contre, ça augmente le mensonge émotionnel et ma compétitivité.

Les ailes du type 4 : Mes ailes m’apportent une manière de prendre de la distance avec mes émotions et d’être plus fonctionnel.

 

L’aile en 3 m’apporte moins de honte, plus de ressources pour agir et pour me faire reconnaître. Par contre elle me donne plus de dépendance des autres vis-à-vis de mon image et me donne moins de recul et de vision à long terme.

L’aile en 5 m’amène plus de recul sur mes émotions, mes sentiments et plus de pondération, un peu moins de dépendance à l’égard des autres. Par contre elle implique plus de difficultés à communiquer socialement et plus de retrait.

Les ailes du type 5 : Mes ailes m’apportent des façons de sortir de ma volonté illusoire d’être dans l’objectivité de mon cerveau à dominante intellectuelle.

 

L’aile du type 4 me donne plus de conscience de mes émotions et celles des autres. Par contre elle implique plus de repli sur moi, d’envie de m’isoler des autres.

L’aile du type 6 me donne plus de facilité à entrer en relation et à donner de moi pour les personnes appartenant au cadre. Par contre elle implique plus de peurs et moins conscience de mes propres émotions.

Les ailes du type 6 : Mes ailes m’apportent de l’assurance et de la réflexion.

 

L’aile en 5 m’apporte plus de recul et d’objectivité, moins de dépendance émotionnelle et intellectuelle (grâce à la dissociation du type 5). Par contre elle ajoute encore plus d’angoisse, moins de légèreté, plus d’inquiétude par rapport à l’inconnu.

 

L’aile en 7 m’apporte plus de légèreté, de joie et d’imagination, moins de peur concernant le futur et moins de timidité. Par contre elle rend mon cerveau moins “objectif”, encore plus de justification de mes peurs et de mes projections, à coup de raisonnements foireux.

Les ailes du type 7 : Mes ailes m’apportent les ressources pour mieux gérer mon manque de focus

 

L’aile du type 6 me donne plus de conscience des autres, de respect de ma parole. Par contre elle m’amène plus d’inquiétude, de mentalisation et de peur de souffrir.

 

L’aile du type 8 me donne plus d’audace, de persévérance dans la douleur et dans ma capacité à dire non. Par contre, elle me donne encore moins de conscience d’autrui et de culpabilité, plus de débauche et d’excès.

 

 

Les ailes du type 8 : Mes ailes me permettent de me prendre moins au sérieux.

 

L’aile du type 7 amène plus de réflexion et de vision long terme, d’auto-dérision. Par contre elle diminue ma tolérance à la frustration et me donne encore moins conscience de l’autre.

L’ail du type 9 amène plus de conscience de mon impact sur les autres, moins de colère. Par contre elle me donne encore moins d’introspection et un peu moins d’action.

Les ailes du type 9 : Mes ailes m’apportent le moyen d’agir sur le monde et manifester mes désirs.

 

L’aile du type 8 amène plus de capacité à dire non et faire entendre mon désaccord. Par contre elle me donne plus d’agressivité passive et plus de difficulté à me confier.

L’aile du type 1 amène plus de discipline et de valeur personnelle. Par contre, elle amène une chute drastique de l’amour de soi, moins de confiance de la capacité de l’autre à se débrouiller seul.

4 remarques sur le type de personnalité et l'aile en ennéagramme

1/ Ne pas confondre l’aile avec le type de base. Elle ne supplante jamais le profil de personnalité de base.

Chez certaines personnes, l’aile est très visible. Cependant, en côtoyant la personne, les mécanismes du type de base sont toujours beaucoup plus présents et prégnants.


2/ Ne pas faire appel à l’aile pour justifier un type : d’abord on trouve le type de baseOn a pas besoin de l’aile pour trouver le profil d’une personne. 

L’aile est une annexe, elle ne remplace pas la structure psychique de base.


3/ L’aile n’a aucun lien avec la hiérarchie des centres. Ce n’est pas parce qu’un type 5 a un centre émotionnel en centre de soutien qu’il va manifester une aile en 4. 

De la même façon, ce n’est pas parce qu’un type 5 a une aile en 4 qu’il a le centre émotionnel en centre de soutien. Ce genre de raccourci est fréquent en ennéagramme et pourtant faux.

Il n’y a aucun lien non plus avec les sous-types.


4/ Pour tous les individus qui ont dans leur structure psychique le profil 3, 6 ou 9 (en type de base ou en aile), il semblerait que l’aile soit toujours présente. 

Pour les individus qui n’ont pas ces 3 profils dans leur structure, l’aile prend le dessus dans certaines circonstances de vie, quand cela le nécessite : cela concernerait les 1w2 et 2w1, 4w5 et 5w4, 7w8 et 8w7.

Travailler son aile en ennéagramme

Une fois présente, l’aile fait partie de nous.

Donc quand on se désintègre, elle se désintègre avec nous et on vivra les mécanismes égotiques de celle-ci. De même avec l’intégration.


De même, elle influence nos transes hypnotiques protectrices : un 3w4 se créera plus de transes de création de sensation pour avoir le sentiment d’exister et d’être différent qu’un 3w2.

L’aile influence aussi nos métaprogrammes PNL.


En terme d’intégration, on peut transcender notre type de base : lâcher prise sur le mécanisme de défense, la passion, la fixation…

L’intégration de l’aile est aussi une étape importante pour qui est dans cette démarche.

Cela fonctionne de la même façon que pour le type de base : observe tes mécanismes, mets-y de la présence, de la douceur, de l’amour, pour t’aimer quoi que tu vives.

 

Si tu souhaites plus de clarté sur ton profil, ton aile, ou l’application de l’ennéagramme dans ta vie, tu peux réserver un bilan de personnalité.