Comment se comporte un type 8 de l’ennéagramme en couple ?

Si tu es toi-même de type 8 ou que ton partenaire de vie est de type 8, alors cet article va t’intéresser pour vivre une relation épanouissante.

 

Tu vas découvrir :

– Ce que tu dois absolument éviter avec un type 8 de l’ennéagramme

– Les points de vigilance à garder pour éviter de le mettre en colère

– La façon de fonctionner d’un type 8 dans une relation de couple

 

 

Le type ennéagrammme ne permet pas de savoir avec qui tu vas bien t’entendre, par contre en connaissant le type de l’un et de l’autre dans le couple, cela peut éviter bien des déconvenues !

Rappels sur le type 8

Avant d’aller plus loin sur le type 8 dans la relation de couple, assurons-nous d’être sur la même longueur d’onde sur ce type de personnalité de l’ennéagramme.

 

Attention, tout ce qui est exprimé ci-dessous décrit particulièrement un type 8 dans l’ego, on parle d’une tendance, d’une image cliché. Tous les types 8 ont une façon différente d’exprimer leur ennéatype.

Au plus l’individu est sous stress, au plus l’ego est visible et au plus tu constateras les mécanismes.

 

Le type 8 a un centre instinctif comme centre préféré, c’est-à-dire qu’il l’utilise en priorité au quotidien, comme les types 9 et 1 de l’ennéagramme.

 

Son centre instinctif étant surutilisé vers l’extérieur, il s’identifie au contrôle qu’il a sur les autres.

 

 

En clair, son identité dans l’ego = je suis le contrôle que j’ai sur les autres.

 

Comme les autres types de personnalité instinctifs, le type 8 de l’ennéagramme un problème avec la colère et le contrôle : cette énergie de colère est très souvent visible, il veut bouffer la vie et ça se voit (cf les 3 loustics cités plus bas).

 

Chez les types 1 et 9, la problématique de la colère est différence :

– Le 1 refoule la colère, elle sort un peu mais est refoulée aussitôt (car source de culpabilité et de manque de contrôle sur soi).

– Le 9 réprime la colère, elle sort très rarement ce qui en fait quelqu’un de cool et sympathique, mais quand elle sort c’est dans une situation spécifique où la goutte d’eau fait déborder le vase et elle a tendance à faire du dégât (genre volcan explosif).

 

Son orientation (ce qu’il apporte dans le monde) est la puissance et le courage. C’est quelqu’un de direct et sans détour, il dit ce qu’il pense et il pense ce qu’il dit.

Il aime polariser, c’est très souvent quelqu’un qu’on aime ou qu’on déteste (Dieudonné, Donald Trump, Jean-Marie Bigard). 

 

Dans ses relations, le type 8 se fout éperdument de ce qu’on pense de lui. Parmi les 9 types de personnalités, il est l’alpha qui dit tout haut ce que tout monde pense tout bas, il confronte tout le monde, il aime défier l’autorité.

 

Comme les types de l’ennéagramme qui ont leur centre préféré tourné vers l’extérieur, il teste les gens pour savoir qui il a en face. 

 

Pour le type 8, ce test est instinctif (par une moquerie, une provocation…) afin de sentir leur centre instinctif et savoir s’il a à faire à un fort ou à un faible (on retrouve la dualité inhérente au centre instinctif).

 

Sa compulsion est la faiblesse. Il ne peut pas se permettre la faiblesse car sa vision de la vie est qu’il vit dans un monde dangereux où toute personne est un traître potentiel.

Le type 6 et le type 8 ont une vision de la vie similaire tournée vers le danger : la vision du type 6 est un monde instable et dangereux où il faut se méfier ; dans la vision du type 8 le monde est une lutte et il faut être le plus fort pour survivre. 

Ces deux types de l’ennéagramme ont une stratégie distincte : le 6 est dans la peur (centre mental), le type 8 est dans la colère et le contrôle (centre instinctif).

 

Son mécanisme de défense est le déni : il est purement et simplement dans le déni de toute faiblesse.

Dans sa personnalité, il n’existe pas s’il est faible, alors il est impossible de la reconnaître, d’où la personnalité forte et le caractère bourrin qu’il montre en toute situation. Grâce à son mécanisme de défense, il nie purement et simplement toute trace de faiblesse (il n’en a donc pas conscience).

 

Sa passion est l’excès : il vit sa vie avec excès. Il parle fort, il rit fort, il travaille avec excès, mange avec excès, passe à l’action avec excès… Il se fait remarquer et montre par la même qui est le plus fort, qui domine.

 

Sa contre-passion est la circonspection : il montre une apparence de mesure et montre une sorte de contention alors qu’il bout à l’intérieur.

 

Sa fixation est la vengeance : il fomente des plans sur les gens qui l’ont trahi. Avec sa vision de la vie, il voit souvent de la trahison là où il n’y a en a pas, cela le met en colère et nourrit son désir de vengeance.

 

Sa contre-fixation est velléité : il garde sa vengeance pour lui sans l’exprimer et ça va le bouffer de l’intérieur.

 

Dans l’essence : 

Dans le centre émotionnel, la passion fait place à la vertu. 

Chez le 8, l’excès fait place à la simplicité. Il peut alors arrêter relâcher la tyrannie que le centre instinctif a sur sa vie, il prend conscience qu’un autre mode de fonctionnement est possible.

 

Dans le centre mental, la fixation fait la place à l’idée supérieure.

Chez le 8, la vengeance fait place à l’altérité. Il peut alors exprimer ses émotions et sentiments et considérer l’autre au-delà de ses projections.

Mon partenaire est-il du type 8 de l'ennéagramme ?

Pour savoir si ta moitié (ou toi-même) est de type 8, c’est toujours la même façon.

 

Comme pour ton propre type ennéagramme, je t’invite avant tout à procéder par élimination pour éviter la tendance à tomber dans le biais de confirmation d’hypothèse.

 

Si tu penses qu’il/elle a une personnalité de type 8, tu vas sélectionner les arguments et les exemples qui te donnent raison.

 

Ceci étant précisé, tu peux te poser ces questions :

– Observes-tu un centre instinctif tourné vers l’extérieur ?

– Constates-tu une énergie de colère palpable la plupart du temps et un caractère en acier trempé ?

– Est-il franc du collier, avec peu de considération de l’autre et ses sentiments ?

– A-t-il une tendance à fomenter des plans pour se venger des autres ?

– A-t-il du mal à parler de sa vulnérabilité, de sa faiblesse, de ses émotions et sentiments ?

– A-t-il tendance à fonctionner sans modération ?

– A quel point cherche-t-il à contrôler les autres ?

– A-t-il tendance à se foutre du regard des autres ?

– Paraît-il avoir une grande énergie de vie ?

 

Le type 8 peut parfois être confondu avec le type 6 contre phobique ou avec le type 4 sous-type sexuel.

Le type 6 contre-phobique agit sans réfléchir face à sa peur, mais il est quand même piloté par celle-ci. Là où le type 6 brave le danger pour se faire croire qu’il n’a pas peur, le type 8 adore se confronter à la difficulté.

 

Le type 4 sous-type sexuel peut être très virulent et violent (cf le personnage de Commode dans Gladiator) pouvant être confondu avec la type 8. Il n’en est rien, le type 4 reste un émotionnel qui va mettre en scène sa violence, pour se faire remarquer. Le type 8 n’attend aucune reconnaissance, il se fiche éperdument du regard des autres.

 

Il peut même y avoir une confusion avec le type 2 du fait qu’ils soient liés par la flèche.

 

 

Les types 8 sont généralement les plus facilement repérables parmi les 9 types de l’ennéagramme : par leur fonctionnement naturel ils se font remarquer. 

L'ennéatype 8 en couple

Si tu as bien compris le type 8 de l’ennéagramme, tu vas comprendre logiquement les problèmes générés par son ego au sein d’une relation de couple.

 

C’est une personne qui veut contrôler son partenaire : il ne peut pas se permettre que celui-ci lui échappe. 

L’une des façons de le faire est de soutirer toutes les informations de son partenaire, de tout savoir sur lui.

 

Le type 8 a tendance à être très possessif, tout en s’autorisant à avoir des aventures s’il en a envie (cf la passion d’excès).

 

Dans une relation sérieuse, le type 8 teste régulièrement son partenaire afin de sentir son engagement et dévouement.

 

De nature méfiante, il peut toutefois s’autoriser à exprimer ses émotions et sentiments s’il fait vraiment confiance à son partenaire. Cela dépend la situation.

 

Dans une relation qui lui tient à cœur, le type 8 devient très protecteur et fait tout pour protéger ceux qu’ils considèrent comme faible.

On peut compter sur lui dans une situation critique, il est un pilier fort qui prend soin de sa tribu et met toute son énergie dans ce rôle de protecteur. C’est sa façon d’aimer, il exprime rarement ouvertement ses sentiments.

 

Selon le niveau d’intégration et selon la situation, tu peux voir les meilleurs traits du type 8 comme tu peux en voir les pires.

A quoi faire attention : à éviter avec les 8

 

Il y a un certain nombre de points qui vont considérablement t’aider si tu es en relation de couple avec un type 8.

 

C’est là où l’ennéagramme est un outil extrêmement précieux.

 

Le principe est de détendre son ego pour éviter de déclencher ses mécanismes et vivre une relation plus harmonieuse.

 

Il y a quelques points à éviter dans une relation avec un type 8 de l’ennéagramme:

 

1/ Le manque de franchise, la mauvaise foi : si tu tournes autour du pot, que tu ne dis pas les choses voire que tu gardes secret… Ca lui déplaît très fort.

 

2/ Ne pas respecter son autorité : c’est important pour lui de dire quelque chose et que ce soit fait, si ça n’est pas le cas ça pourrait remettre en question sa puissance et il ne peut pas le tolérer.

 

3/ Lui imposer quelque chose : si tu lui donnes des ordres, que tu lui mets des limites ou toute manière de le contrôler, a tendance à l’irriter fortement. (même chose pour le type 1)

 

4/ La plainte et la faiblesse : comme il n’est pas câblé pour voir la faiblesse, s’il y fait face, ça va activer sa cascade de mécanismes égotiques.

Les points de frictions possibles

Le type 8 de l’ennéagramme a une personnalité rentre dedans, ce qui a tendance à créer du stress et inspirer de la crainte chez les personnes autour de lui.

 

Les zones de tension qui peuvent détruire la relation ont tendance à être les mêmes :

 

– Son côté rentre dedans et autoritaire.

 

– Il a des difficultés à faire confiance et à parler librement de ses émotions

 

– Son manque d’altérité en toute situation (peu de types 8 ont conscience de leur impact sur les autres) 

 

– C’est une personne avec beaucoup d’énergie et ça peut être difficile de le suivre

 

De ton côté, quel que soit ton type ennéagramme, il est important que tu sois capable de :

 

– Être honnête et transparent envers lui

 

– Poser des limites claires en étant ferme sur ce que tu acceptes et que tu n’acceptes pas

 

– Lui tenir tête et ne pas te laisser marcher dessus

 

– Respecter son indépendance et son besoin de liberté

 

– Donner du feedback sur l’impact qu’il a sur toi pour lui ramener à la conscience (il peut ne pas s’en rendre compte)

 

Attention aux dangers de l'ennéagramme

L’ennéagramme est un modèle profond et précis, mais attention : ne résume pas ton/ta partenaire à un type de l’ennéagramme.

 

C’est l’un des risques de l’ennéagramme : se servir du modèle pour enfermer les autres. C’est la pire façon d’envisager une relation.

 

Ton partenaire n’est pas UN type ennéagramme : il est bien plus que cela, il a son histoire, sa culture, ses particularités.

 

Il a son empreinte bien spécifique, sa façon bien à lui de vivre son type 8.

 

L’ennéagramme ne doit surtout pas servir à enfermer les autres dans leur type de personnalité, mais plutôt les aider à voir leur cellule et à en sortir.

Rate this page