Pourquoi 9 profils de personnalité de l’ennéagramme ?

Comment se structure un ennéatype ?

Qui sont ces 9 profils de personnalité ?

 

 

Après avoir posé les bases il est temps d’entrer concrètement dans les ennéatypes.

 

Une petite pilule rouge pour rentrer dans le système, et c’est parti !

Pourquoi 9 types de personnalités ?

 

Dans l’ennéagramme, on considère 3 centres : mental, émotionnel, instinctif.

 

Chaque ennéatype a un centre préféré qu’il va sur-utiliser parmi les 3. 

Ce dernier peut être utilisé dans 3 directions : vers l’intérieur, vers l’extérieur et mixte.

Le calcul est simple : 3 centres*3 directions = 9 types de personnalité.

Si les termes de “centres”, de “direction” ne sont pas clairs pour toi, je t’invite à lire d’abord les fondamentaux de l’ennéagramme, au risque de ne rien comprendre !

La structure d'un ennéatype

Comment se structure un type de personnalité en ennéagramme ? 

C’est important pour comprendre chaque type.

 

En plus de son centre préféré (CP) et sa direction d’utilisation, chaque profil se définit par ses mécanismes :

 

L’équation de base est la croyance générale au sujet de la vie, pour lui c’est une certitude, c’est comme ça ! C’est l’angle de vue avec lequel il voit la la réalité.

 

L’orientation est sa spécialité, ce qu’il apporte au monde naturellement et ce qu’il sait et veut mieux faire que les autres. Il organise son existence autour de ça, qu’il soit dans son Ego ou dans son Essence.

 

• L’évitement compulsif (ou compulsion) : pour satisfaire son orientation, l’ego se construit autour d’une portion de la réalité qu’il cherche à tout prix à éviter. 

Le “à tout prix” renvoie directement à un automatisme (inconscient), une compulsion, et là est tout le “problème”, c’est très difficile de le mettre en lumière. 

Chaque type évite de voir un point bien précis de la réalité.

À l’image de la tâche aveugle sur la rétine, là où l’œil ne voit pas puisque le nerf optique s’y insère.

 

• Le mécanisme de défense est utilisé, quand l’ego se sent en danger, pour ne pas vivre l’évitement compulsif. La plupart du temps, c’est complètement inconscient et c’est surtout visible pour les personnes à l’extérieur de nous.
Un vrai travail d’observation et de présence à soi permet de le repérer.

Repérer ces mécanismes chez soi peut être complexe à cause des biais cognitifs, c’est là qu’un bilan de personnalité peut t’aider à identifier ton ennéatype.

• Lorsque l’individu est en pleine utilisation de son mécanisme de défense pour fuir l’évitement compulsif (donc en plein dans son ego) il remplit très imparfaitement son orientation. 
Son centre mental (CM) est alors obnubilé par la fixation.
Son centre émotionnel (CE) est occupé par 
la passion
Son centre instinctif (CI) est, lui, occupé par l’instinct de conservation, l’instinct social ou l’instinct sexuel (ou tête-à-tête), ce qu’on appelle les sous-types.

 

• Lorsque l’individu est dans son Essence, il manifeste son orientation à travers l’idée supérieure pour le CM et la vertu pour le CE.
Le CI, lui, se transforme en 
centre intuitif.

 

 

À cause de ses mécanismes égotiques, l’ennéatype rencontre une problématique spécifique : c’est le sujet majeur qui revient dans sa vie à cause de la surutilisation de son centre préféré (et secondairement par la répression du centre réprimé).

 

 

S’en suivent avec logique sa peur de base et son désir de base dans l’existence.

 

 

Pour résumer :

• La fixation – L’idée supérieure : ce qui se passe dans son CM dans l’ego (fixation) et dans l’essence (idée supérieure)

• La passion – La vertu : ce qui se passe dans son CE dans l’ego (passion) et dans l’essence (vertu)

• Les sous-types : ce qui se passe dans son CI dans l’ego, et qui devient centre intuitif dans l’essence.

 

En ennéagramme, tous les éléments pré-cités doivent être présents pour valider un ennéatype.

L'ennéagramme, les 9 types de personnalité

 

Dans l’ennéagramme, les 9 types se regroupent ainsi en 3 familles :

• Les instinctifs : type 8 (instinctif extérieur), type 9 (instinctif intérieur et extérieur) et type 1 (instinctif intérieur)

• Les émotionnels : type 2 (émotionnel extérieur), type 3 (émotionnel intérieur et extérieur) et type 4 (émotionnel intérieur). 

• Les mentaux : type 5 (mental extérieur), type 6 (mental intérieur et extérieur) et type 7 (mental intérieur).

 

 

Nota Bene :

Certains auteurs en ennéagramme utilisent des noms (par ex : l’épicurien pour le 7, l’altruiste pour le 2).

Ce type de raccourci est dangereux, car le mot est porteur d’une valence émotionnelle et d’une définition propre à chacun, ce qui crée forcément des interprétations erronées. 

On, un profil de personnalité est beaucoup plus complexe. Tous les types peuvent être épicuriens ou altruistes car ce sont des comportements… D’où l’usage du chiffre ici, plus neutre.

 

Prêt pour un voyage au fond de l’ennéagramme ?

Juste avant de découvrir ces 9 façons de voir le réel…

4 remarques importantes

1/ Avant de rentrer dans chaque type de l’ennéagramme, je t’invite à constater que le centre préféré et sa direction d’utilisation permettent de comprendre le fonctionnement de chacun des 9 types.

Tu peux vraiment imaginer chaque type comme étant l’expression exagéré d’un des 3 centres dans une direction particulière, il y a donc une logique dans tous ces mécanismes, comme tu as pu le voir ci-dessus dans “Structure d’un ennéatype”.

Par exemple, le 8 étant un instinctif tourné vers l’extérieur, il va avoir une problématique gravitant autour de “contrôler l’extérieur” et il va galérer à lâcher prise, puisqu’il se définit par le contrôle qu’il a sur l’extérieur…

 

2/ TOUT ce que tu vas voir concernant chaque type de l’ennéagramme est exagéré, cliché et représentatif de la personnalité dans l’EGO (sauf l’idée supérieure, la vertu et le centre intuitif, qui concernent un individu dans l’Essence).

J’ai grossi les traits à but pédagogique essentiellement.

 

Plus l’individu est intégré et donc dans son essence, moins tu verras chacun des mécanismes à l’œuvre !

Je le rappelle : il y a 1000 façons d’exprimer un type de l’ennéagramme donc, les raccourcis du type “Les 8 sont imbus d’eux-mêmes” ou “Les 3 sont matérialistes” sont des tentatives de ton cerveau d’économiser de l’énergie, fais attention !

 

Aucun type n’est meilleur ou pire qu’un autre, tous les profils de l’ennéagramme se valent et apportent leur pierre à l’édifice. 

Le plus important, c’est ce qu’on en fait une fois que nous nous sommes repérés.

 

 

Je t’invite à la plus grande prudence au risque de passer complètement à côté du propos, prends ton temps pour (re)découvrir chaque profil de personnalité.

 

3/ Tu seras tenté de profiler les gens à l’emporte pièce, à leur dire qu’ils sont de tel type. Je t’invite à recentrer cette énergie d’enthousiasme sur TOI. Commence avant tout à l’appliquer à toi-même, c’est déjà un énorme morceau !

Il est tellement plus facile d’observer les autres… La paille, la poutre, tu connais. 

 

 

 

4/ Certains ennéatypes sont un peu différents dans leur fonctionnement, ce sont les types du triangles : 3, 6 et 9.

 

Leur centre préféré est utilisé à la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur.

Ils aimeraient un équilibre permanent entre l’utilisation intérieure et extérieure, mais c’est utopique.

Quand ils y arrivent, ça roule pour eux, mais dès qu’ils n’y arrivent plus, le CP est sur-sollicité et fait une erreur 404 : il cesse de fonctionner et fait défaut.

Ainsi, le CP devient également réprimé.

Ce fonctionnement rend l’identification de ces ennéatypes souvent plus compliquée car on observe chez eux beaucoup plus le centre de soutien (car le CP est souvent réprimé).

 

Les types instinctifs de l'ennéagramme

Le centre instinctif est le siège de l’action, du rapport au corps.

Il est ON/OFF dans son fonctionnement et pas dans la nuance, puisqu’il est en lien avec la survie.

Pour autant un profil instinctif ne sera pas toujours en train de faire quelque chose (parce que ce serait se baser sur un comportement !)

Par exemple, le 9 peut passer beaucoup de son temps à se narcotiser sur des activités peu utiles et être complètement coupé de son corps. Alors qu’il est instinctif.

 

 

Le profil instinctif va avoir une problématique avec 2 sujets :

1/ La colère : le 8 l’exprime “tout le temps”, le 9 l’enfouit complètement (jusqu’à explosion) et le 1 la déverse régulièrement par petite dose (avant de la ravaler aussitôt).

2/ Le contrôle : le 8 veut contrôler l’extérieur, le 1 l’intérieur et le 9 les deux.

L'ennéatype 8

Tu me cherches ? Je vais te le faire payer.

“Je suis le contrôle que j’ai sur les autres.”

 

Tu vois la pugnacité de Jean-Luc Mélenchon ou de Dieudonné ?

La virulence de Donald Trump, de Jean-Marie Lepen ou de Vladimir Poutine ? 

 

Le 8 cherche à assurer sa survie en contrôlant le monde extérieur sur lequel il veut du pouvoir.


Il impose sa justice, il amène puissance, force et courage et il en est fier. 

Le type 8 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 9

Allez viens, on est bien...

“Je suis le non contrôle que j’ai sur les autres et sur moi.”

 

 

Tu vois la coolitude d’un Omar Sy ? Le tempo lent d’un François Hollande ?

Le coup de boule de Zidane ?

 

Le 9 est calme et facile à vivre, il prend beaucoup sur lui en se coupant de ce qu’il ressent pour créer et maintenir une atmosphère où règne la paix et le calme.


Jusqu’au jour où le volcan se réveille… 

 

Le type 9 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 1

Encore un effort ! Plus que 2 km de montée !

“Je suis le contrôle que j’ai sur moi.”

 

Pense aux idéaux d’Aurélien Barrau et de Thierry Casasnovas, avec des opinions très tranchées. 

Pense au perfectionnisme de Steve Jobs et son goût pour la finesse.

 

Le 1 veut se contrôler, agir dans le sens du bien et surtout éviter d’être une mauvaise personne.
Il incarne dans ses actions quotidiennes ses idéaux élevés qu’il s’efforce d’atteindre, il veut s’améliorer en permanence. 

 

Le type 1 est détaillé sur cette page.

Les types émotionnels de l'ennéagramme

Le centre émotionnel est le siège… des émotions, du lien à l’autre, de la beauté.

Ca ne veut pas dire qu’un profil émotionnel sera toujours en train de chouiner ou d’être triste (parce que ce serait se baser sur un comportement !)

Par exemple, le 3 peut se couper de toute émotion s’il considère que ça ne le met pas en valeur. 

 

 

Ces profils vont avoir une problématique avec 2 sujets :

1/ Le regard des autres : 2, 3 et 4 y sont très sensibles, encore plus que les autres profils de l’ennéagramme.

2/ L’identité : le 2 s’identifie aux émotions des autres, le 4 aux siennes et le 3 à ses succès.

L'ennéatype 2

Je fais tout ça pour toi, tu sais !

“Je suis les émotions des autres.”

Pense à l’altruisme de Mère Teresa, à l’énergie d’amour de Amma.

Regarde l’implication de Julien Lepers dans son émission avec chacun de ses invités, ou l’énergie de Brigitte Bardot dans la cause animale.

 

 

Le 2 fait passer les besoins des autres bien avant les siens. Cela lui permet de savoir comment il peut les satisfaire au mieux.


Il aide les autres autant qu’il le peut et en attend de la reconnaissance en retour.

Le type 2 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 3

Regardez-moi ! J'ai la classe ou pas ?

“Je suis mes réussites.”

 

 

As-tu en tête Tony Robbins sur scène ?

Arnold Schwarzennegger et toutes ses réussites ?

Idriss Aberkane, ses diplômes et ses conférences inspirantes ?

 

Le 3 cherche à se sentir à travers les réussites qu’il poursuit, lui permettant d’avoir de la valeur et de la reconnaissance à ses propres yeux et aux yeux des autres.
Il est capable de tout pour aller chercher ce succès qui lui permet d’exister.

Le type 3 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 4

Plus unique que moi ? Moi.

“Je suis mes émotions.”

 

As-tu vu les films barrés de Tim Burton ?

Lu le Spleen et la noirceur de Baudelaire ?

Tu peux aussi penser à Freddy Mercury, le drama queen ou à Marilyn Manson et son goût pour la noirceur.

 

Le 4 veut se sentir différent, sortir absolument du lot et de ce qui est banal, il a l’impression que personne ne le comprend.
Il aime ressentir de l’intensité, car comme il est ce qu’il ressent, il a besoin de montagnes russes pour se sentir.

 

Le type 4 est détaillé sur cette page.

Les types mentaux de l'ennéagramme

Le centre mental est le siège de la projection dans le futur, des idées et de la construction des modèles.

 

Ca ne veut pas dire qu’un profil mental sera toujours en train de lire et de faire des plans sur la comète (parce que ce serait se baser sur un comportement !)

Par exemple, le 6 peut se développer un corps très fort pour se protéger d’un monde dangereux et faire preuve d’une grande témérité.

 

Le profil mental va avoir une problématique avec 2 sujets :

1/ La peur : les 3 profils mentaux sont encore plus sujets à la peur que les autres, le 5 du monde extérieur, le 7 du monde intérieur et le 6 de l’intérieur comme de l’extérieur.

2/ La dissonance carte/territoire : leur volonté de créer une carte pour simplifier le réel va les amener à la peur de découvrir la complexité du réel.

L'ennéatype 5

Plus que 680 livres avant de maîtriser la reproduction des zèbres en Papousie Nouvelle Guinée !

“Je suis ma carte du monde.”

 

Imagine Charles Darwin et Albert Einstein travailler des années sur leurs théories.

Pense à Jacques Attali qui part dans de longs discours à propos de la société.

 

Voici l’énergie du 5, quelqu’un qui aime apprendre car il se définit par les connaissances (précises) qu’il a sur le monde. Cela lui permet de mieux le comprendre. Il est souvent un mental sur pattes qui peut oublier son corps et rester absorbé dans sa quête de savoir.

 

Le type 5 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 6

Alerte, danger ! Il faut respecter le cadre !

“Je suis le cadre idéologique qui me protège de tous les dangers.”

 

Vois-tu Adolf Hitler et sa peur immense des juifs ?

Pense à 1984 de Georges Orwell et le futur sombre qu’il dépeint.

Regarde Alexandre Astier, son scepticisme et son côté tribal.

 

Voici l’énergie du 6, quelqu’un qui vit en permanence dans l’anxiété et pour se protéger des dangers potentiels. Il fait tout pour rester dans un cadre (le cadre étant une idéologie mentale…) où il a l’impression d’être en sécurité. En dehors du cadre, il ne contrôle plus rien, c’est la panique totale. Donc il n’en sort pas et il veut que tout le monde reste dedans.

 

Le type 6 est détaillé sur cette page.

L'ennéatype 7

Encore, encore, encore, encore, encore !

“Je suis mes idées géniales.”

Pense à l’humour de Jean Dujardin et Jim Carrey.

Aux blagues très pipi caca de Franck Dubosc ou Mickael Youn.

Voici l’énergie du 7, quelqu’un qui veut profiter de la vie maintenant, tout de suite, autant que possible. Il déteste les limites et les contraintes, il veut juste être libre et qu’on le laisse tranquille. Il fait tout pour oblitérer la souffrance de l’existence, vivre la joie, le fun et le plaisir. Beaucoup de plaisir !

Le type 7 est détaillé sur cette page.

Quel est ton ennéatype ?

Découvrir ton ennéatype est tout un cheminement intérieur qui est détaillé sur cette page.

 

 

Afin de t’aider dans ta recherche, tu peux profiter d’un Bilan de Personnalité offert si tu le désires.

Quelle est la compatibilité des ennéatypes ?

Certains auteurs parlent de la compatibilité d’un type avec un autre.
La réalité est plus nuancée que cela.
Tout est détaillé sur cette page.

Sommaire des ennéatypes