Type 2 de l'ennéagramme : "Je suis les émotions des autres"

Dans l’ennéagramme, je suis l’archétype de la mère poule tant je prends soin des autres.

Émotionnel extérieur, je suis voisin de centre avec l’ennéatype 3 (intérieur et extérieur) et l’ennéatype 4 (intérieur).

Je fais partie des centres tournés à l’extérieur comme l’ennéatype 5 (mental) et l’ennéatype 8 (instinctif).

Moi, l’ennéatype 2, comme je suis les émotions des autres, mon type de personnalité est tourné vers les autres pour que je puisse cerner au mieux ce qu’ils ressentent, afin d’identifier leurs besoins et de faire de mon mieux pour y répondre et leur donner de l’amour (afin d’en recevoir).

Avec un tel fonctionnement, je n’aime pas être seul, c’est dans la relation interpersonnelle que je me sens vraiment exister, où je sens que j’ai une utilité.

Je vais tout faire pour que les autres se sentent bien en ma présence : je rends des services, je me rends utile, je fais des compliments, bref je donne tout mon amour pour mettre l’autre en valeur, pour qu’il m’apprécie et bien sûr pour recevoir de la reconnaissance (que je ne me donne pas à moi-même).

 

Je suis tellement présent aux autres que j’estime ne pas avoir de valeur, je suis le type de personnalité qui ai l’estime de moi la plus basse parmi tout l’ennéagramme.

On dit souvent du type 2 que je suis altruiste et j’aime croire que je le suis.

C’est sûr que parmi les autres types de personnalité, il y a pas plus tourné vers l’autre que moi. Ma vie, c’est les autres.

Il y a deux grands manipulateurs dans l’ennéagramme : j’en fais partie ! 

Moi je suis le manipulateur émotionnel là où l’ennéatype 7 est le manipulateur mental.

En effet, si je suis vraiment dirigé par mon ego, je vais manipuler l’autre, le faire culpabiliser pour qu’il accepte mon soutien et que je puisse l’aider. C’est le fameux “Après tout ce que j’ai fait pour toi” alors que c’est moi qui ai décidé de faire tout ça pour toi…

C’est prioritaire pour moi puisque c’est la seule façon que j’ai de me définir et de me sentir exister.

Quand je suis moins dans l’ego, mon aide est réellement utile et pas forcée.

Si je renie mes besoins trop longtemps, je peux chercher à obtenir de l’attention en développant une maladie par exemple.

Je vais rarement aller en stage d’ennéagramme, sauf si c’est pour faire plaisir à quelqu’un, mon profil de personnalité de m’y poussera pas autrement.

Équation de Base du type 2 : il faut donner en premier pour recevoir en retour, je ne mérite pas qu'on s'occupe de moi.

Je suis convaincu qu’il faut donner avant de recevoir, donc je donne, je donne, je donne, je me pense vraiment altruiste et les autres types de personnalité aussi.

Je donne au point de m’oublier, mais c‘est important de ne pas être égoïste et de penser aux autres avant soi-même ! 

Le type 1, le type 3, le type 4 ou le type 7 sont très centrés sur eux par exemple.

Ce profil d’ennéatype plus “égoïste” peut me déranger car il s’autorise ce que je ne m’autorise pas : prendre soin de mes besoins.

Quand on s’occupe de moi, ça me gêne, j’ai l’impression de ne pas le mériter.

Orientation du type 2 : Amour, Aide

J’apporte principalement au monde de l’amour et de l’aide, c’est la caractéristique de mon ennéatype.

Je suis toujours présent pour les autres, pour les aider, pour les soutenir, leur donner de l’affection…

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, si on a besoin de moi je serai là !

Je dépense l’essentiel de mon énergie au service des autres, je suis un vrai soutien.

Que tu le veuilles ou non, je vais t’aider.
D’ailleurs, comment je peux t’aider ? (je t’ai bien dit que j’étais altruiste…)

Évitement compulsif : Reconnaître ses besoins

Quoi mes besoins ? Quels besoins ? Je n’ai pas de besoin dans la vie.

Mais parlons de toi plutôt : comment je peux t’aider ?

M’occuper de moi signifierait compromettre mon type de personnalité altruiste, je ne peux pas me le permettre. Je ne veux pas non plus qu’on m’aide ou qu’on m’offre un cadeau.

Je n’ai besoin de rien, comment il faut te le dire ?

Si j’étudie l’ennéagramme, je vais prendre conscience de toutes les fois dans ma vie où j’ai complètement occulté mes propres besoins : c’est ma compulsion, ça se fait automatiquement sous le seuil de ma conscience.

Mécanisme de défense : Répression (de ses besoins)

Non je t’assure, moi ça va. Oui j’ai un cancer stade 4 mais ça va aller.

Dis-moi plutôt ce qui te ferait plaisir : un bon repas par exemple ?

Pour éviter de reconnaître mes besoins, j’ai un mécanisme super efficace : si je ressens quoi que ce soit d’autre qui ne ressemble pas à un besoin d’aider, je le dégage automatiquement de ma conscience.

Comme ça je suis 100% concentré sur toi. Alors, je suis pas quelqu’un de super dévoué ?

L’inclination naturelle (égotique) du type 2 en ennéagramme me pousse à réprimer mes propres besoins de façon à me concentrer sur ceux des autres.

Peur de base : Être indigne d'être aimé, ne pas être voulu, désiré

Les démonstrations trop franches d’amour peuvent me faire peur parce que je crois que j’en suis indigne. 

Mon type de personnalité me donne tendance à avoir peur d’être exclu, de ne pas être aimé.

Je suis le type de l’ennéagramme le plus dépendant des autres.

Désir de base : Être aimé

J’aimerais tellement qu’on me reconnaisse et qu’on me donne de l’amour… Mais jamais je le demanderai ouvertement.

Et même si on me donne tout ça, je vais avoir vraiment du mal à prendre.

Pourtant, si je donne, c’est bien pour recevoir !

Oui, je suis paradoxal, comme chaque type de l’ennéagramme…

Fixation : Flatterie

Pour que tu m’aimes je vais chercher tous les bons côtés que tu as et je vais te l’exprimer ouvertement ! Et je le pense vraiment !
Par contre si tu n’acceptes pas de recevoir ce que je te donne, tu vas le payer.

Je vais utiliser ma contre-fixation de Dédain et je vais simplement t’ignorer pour te faire payer ton insolence, pour que tu réalises que tu ne peux pas y arriver sans moi et que mon aide est indispensable. 
Et si tu m’as mis en colère, c’est rare que je te l’exprime directement, je vais passer  par un tiers, et si tu es dans la pièce c’est encore mieux, comme ça tu l’entends. 

Quand je te disais que niveau manipulation, je gère !

(Ce n’est pas parce que je suis altruiste que je ne peux pas piquer une colère noire, je ne suis pas comme le type 1.

Idée supérieure : Liberté

Dans l’essence, j‘autorise l’autre à me donner et je reçois volontiers parce que j’ai compris qu’une relation authentique consister à donner ET recevoir, ça ne marche pas que dans un sens.

Dans ces relations beaucoup plus saines, je cesse d’être dépendant des autres et de les vouloir les rendre dépendants de moi. 

Je me découvre comme un individu libre, je reconnais ma valeur et je n’ai pas besoin de courir en permanence aider les autres pour recevoir leur reconnaissance me sentir exister.
Je découvre une autre forme d’amour, l’Amour avec un grand A qui va dans les deux sens.

Avant, c’était plutôt du marchandage, en vrai…

Passion : Orgueil

En identifiant et en faisant tout pour combler les autres tout en reniant tous mes besoins, je me place involontairement dans une posture de supériorité par rapport aux autres, d’où ma passion d’Orgueil. Je donne une image de personne totalement désintéressée, juste dans le don, alors même que j’attends beaucoup en retour.

Je m’attribue les succès des autres : mes enfants par exemple, ils ont brillamment réussi et c’est quand même grâce à moi, si je n’étais pas là comment ils auraient fait ?

Si l’orgueil ne marche pas, je vais user de ma contre-passion “l’Effacement” : je vais continuer de t’aider, mais tu sais “ce n’est rien”, je me diminue pour qu’on daigne me reconnaître.

Vertu : Humilité et modestie

Dans l’Essence, j’arrête de me croire indispensable à la vie de tout le monde et d’envahir l’intimité de chacun.

Après tout, chaque type de personnalité est capable de prendre soin de sa vie. 

Je sais mesurer avec beaucoup plus de précision quand les autres ont besoin de mon aide, auquel cas je suis là mais je n’en fais pas trop non plus.

J’ai conscience que mon identité ne dépend pas de l’aide que j’apporte aux autres.

Je respecte leur autonomie et je sais rester à ma place.

J’apprends à me donner cet amour que j’attendais tant de l’extérieur.

Sous-types du type 2 :

Conservation : Privilège. J’estime mériter une plus grosse part du gâteau que les autres, avec toute l’énergie et l’aide que j’apporte, c’est la moindre des choses !

Social : Ambition. Je me débrouille pour être le bras droit d’une personne influente, de façon à m’intégrer dans le groupe et surtout à me sentir exister à travers son impact à lui.

Sexuel/tête-à-tête : Séduction agressive. J’entre facilement en relation avec les autres, je déploie un réseau large et je suis très entreprenant lorsqu’il s’agit de séduire et de montrer mon amour.

Ailes du type 2 : 1 et 3

Mes ailes m’apportent une meilleure capacité à réaliser mes projets indépendamment de l’opinion des autres.

 

L’aile du type 1 m’amène plus de principes et d’indépendance d’opinion. Par contre, elle me rend encore plus intrusif et manipulateur.

 

L’aile du type 3 me donne plus de recul dans le choix de mes relations. Par contre elle me rend plus dépendant du regard des autres et me donne encore moins conscience de mes besoins.

Développement personnel pour le type 2

L’ennéagramme me permet de comprendre que j’ai tendance à m’oublier et à jouer l’altruiste en donnant un maximum d’amour et d’aide aux autres.
Cet amour est loin d’être désintéressé, c’est pour ça qu’en ennéagramme on parle de moi comme d’un manipulateur émotionnel…

J’ai besoin d’apprendre à être moins intrusif dans la vie des autres, à m’occuper de moi, à prendre du temps pour moi, bref prendre soin de ma vie.

Ma personnalité est de toute façon tournée vers les autres, donc j’aurai toujours cette inclination naturelle d’aider les autres. Sauf que dans mon Essence, ce sera vraiment de l’altruisme, pas une stratégie inconsciente pour aspirer de l’amour.

 

L’ennéagramme peut m’aider à prendre du recul, accueillir la solitude et revenir simplement à moi. 

Je peux me donner la permission de laisser l’automatisme de l’ego de mon type de personnalité et quand je tombe dans ce schéma automatique, je peux simplement l’observer. 

Ce sera un super travail de développement personnel pour moi.

Communiquer avec l'ennéatype 2

Grâce à l’ennéagramme, tu vas pouvoir mieux communiquer avec l’ennéatype 2.

Pour éviter de me froisser, il vaut mieux que tu ne rejettes pas mon aide en bloc comme pourrait le faire quelqu’un de trop direct comme l’ennéatype 8.

 

Rappelle-toi que je suis les émotions des autres, donc la raison de vivre de mon profil de personnalité est d’apporter tout ce que je peux aux autres pour recevoir de la reconnaissance.

 

Si tu me dis non, fais en sorte de ne pas me blesser s’il te plaît.

 

Comme les autres ennéatypes émotionnel (le type 3 et le type 4), je suis un type de personnalité très sensible au regard des autres, je crains de ne pas être aimé, donc je t’invite à autant de douceur que tu en es capable.

 

Garde à l’esprit que je peux être très invasif, c’est mon fonctionnement, si tu es de type 5 tu pourrais mal le prendre, mais ce n’est pas contre toi : c’est mon ennéatype.

Personnalités de l'ennéatype 2

Quelques exemples de type 2 en ennéagramme : Gilbert Montagnier, Mère Teresa, Coluche, Julien Lepers, David Douillet, Clara Morgane, Brigitte Bardot, Kheiron, David lefrançois, François Pignon (le dîner de cons), Sam (le seigneur des anneaux)

 

Cet ennéatype est bien représenté dans le milieu médical (infirmières par exemple), dans le secrétariat… 

Citations d'ennéatype 2

« Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. » Mère Teresa

« J’ai aimé beaucoup, passionnément, à la folie et pas du tout, mais j’ai aimé et je continue d’aimer. C’est dans ma nature. » Brigitte Bardot

« Je ne peux le porter pour vous, mais je peux vous porter vous ! » Sam (Seigneur des anneaux)

Sommaires des ennéatypes