Type 1 de l'ennéagramme : "Je suis le contrôle que j'ai sur moi"

Généralités sur l'ennéatype 1

 

Dans l’ennéagramme, je suis l’archétype du perfectionniste qui cherche toujours à améliorer le monde. 

 

Tout comme l’ennéatype 8 et l’ennéatype 9, j’appartiens aux profils instinctifs.

Dans mon type de personnalité, mon centre instinctif est dirigé vers l’intérieur, là où l’ennéatype 4 a son centre émotionnel vers l’intérieur et l’ennéatype 7 son centre mental vers l’intérieur.

Comme je me définis par le contrôle que j’ai sur moi, je SUIS mon centre instinctif. Autrement dit, mes actions définissent qui je suis donc je poursuis mes idéaux, de façon à être quelqu’un de bien et, surtout, éviter d’être du côté du mal.

C’est pour ça qu’on me prend pour un perfectionniste et que bien des auteurs en ennéagramme m’appellent le perfectionniste. Mais attention, je le ne suis pas forcément et tout type de personnalité en ennéagramme peut faire preuve de perfectionnisme… puisque c’est un comportement.

Chez moi, la dualité bien/mal est très présente car je fais tout pour éviter d’être quelqu’un de mauvais.

De l’extérieur, tu percevras mon agacement, surtout de la tension et de la rigidité, car à vrai dire, je suis vraiment mal à l’aise avec la colère (tu vas comprendre pourquoi.
On me voit souvent comme assez froid, pourtant je peux être très sympathique et avenant.

En même temps je critique facilement ce qui ne convient pas.

 

Quand elle sort, ma colère re-rentre aussitôt, car si je suis en colère, je n’ai plus de contrôle sur moi et je suis une mauvaise personne…

Ainsi, ma colère a tout juste le temps de sortir que je la réprime aussitôt. 

 

Je suis le seul type de personnalité de l’ennéagramme qui a le même évitement compulsif que sa passion : la colère.

Ca veut dire que j’évite à tout prix de laisser sortir ce que je ressens tout le temps. Paradoxal ! Mets-toi à ma place, tu crois que c’est facile ?!

Voilà pourquoi dans mes relations on me fait souvent remarquer mon tempérament colérique et je déteste le voir.

 

Équation de Base du type 1 : il faut toujours progresser et s'améliorer pour être quelqu’un de bien.

 

Ben oui, comment tu veux mériter quoi que ce soit si t’es pas quelqu’un de bien !

Je ne me laisse pas aller comme l’ennéatype 9, MOI.

Dans la vie, je veux être une meilleure personne, partager mes idéaux et ma vision de l’existence.

 

Orientation du type 1 : Rigueur personnelle et idéaux élevés

Oui j’ai des idéaux élevés ! Encore heureux !

De nos jours, ça se perd les valeurs… Comme toutes ces personnes en qui on ne peut pas faire confiance, qui ne tiennent pas leur parole… pfff !

 

Je parle bien de mes idéaux, hein, pas ceux de la société (même si les deux peuvent être alignés). 

Je vois bien comment la société pourrait être, comment on devrait faire pour améliorer les choses, si seulement tout le monde pensait comme moi…

Je compare en permanence mes actions et celles des autres à mes idéaux.

Garde à l’esprit que JE suis mon propre référentiel, pas comme l’ennéatype 2 qui dépend toujours des autres et qui ne s’occupe pas de lui ou comme l’ennéatype 3 qui peut se modeler très facilement sur les idéaux d’un autre, d’un groupe ou d’une société.

Je ne suis pas forcément une bête d’auto-discipline mais quand c’est relatif à mes idéaux, je fonce car l’action est toujours une réponse : si j’ai un problème je dois agir.

 

Ce qui doit être fait doit être BIEN fait.

Je suis très exigeant, surtout envers moi-même, donc forcément je me mets beaucoup la pression.

J’ai un juge très critique à l’intérieur de moi qui pointe tous mes faits et gestes et qui n’a aucune tolérance. 

Si je fais la moindre erreur, je me fouette et je les prends très au sérieux. Je peux même me croire responsable des erreurs des autres et tout ce qui dysfonctionne autour de moi.

Évitement compulsif du type 1 : la colère

Quoi la colère ? Non je suis pas en colère !

C’est bon lâche moi, puisque je te dis que je ne suis pas en colère !!!

L’ennéatype 8 passe son temps à être en colère, moi pas.

(enfin, c’est ce que je veux faire croire…)

Je suis convaincu que la colère m’empêche de vivre mes idéaux donc je ne peux pas me permettre de l’accepter : je la refoule du mieux que je peux.

 

Cette compulsion crée souvent des tensions physiques chez moi puisque j’exprime que partiellement ce que je ressens.

Mécanisme de défense du type 1 : formation réactionnelle

Quand quelqu’un me met en colè… crée de la frustration chez moi, la moutarde me monte au nez. 

Comme ma compulsion me fait éviter d’exprimer ma colère (qui serait contraire à mes idéaux), je la réprime et je la remplace par une énergie me permettant de me construire CONTRE l’objet de ma colère.

Par exemple, si mes idéaux sont l’écologie, la nature et le bien-être, je vais transformer ma colère CONTRE cette société capitaliste de merde en besoin irrépressible de construire un éco-lieu où tout est naturel, BIO et sans déchet. 

Compte sur moi pour mettre TOUTE mon énergie de colère non exprimée au service de mes idéaux, dans l’action, pour ne PAS être comme ces gens du côté du mal.

Bon, je ne suis pas conscient de tout ça, tu t’en doutes… 

Problématique : Besoin de contrôler son mode intérieur

Je suis toujours dans le contrôle de moi, tu l’auras compris.

Oui c’est épuisant, oui ça me coûte beaucoup… Eh oh t’es 1 ou t’es pas 1 !

C’est impossible de tout contrôler de moi, mais je fais mon possible.

Peur de base : être corrompu, amoral, mauvais

Surtout, surtout, ne pas être du côté du mal !

Attention, ne me confonds pas avec l’ennéatype 6, qui lui a juste peur d’être hors du cadre mais pas d’être une mauvaise personne. 

 

Chaque erreur est pour moi une faute morale donc je vais tout faire pour les éviter… Malheureusement je suis un centre instinctif donc l’action passe en premier chez moi et je commets forcément des erreurs.

 

Je prends souvent la responsabilité des erreurs des autres aussi, je ne peux pas tolérer la moindre imperfection dans ce monde.

Désir de base : être intègre

Tu peux compter sur moi, quand je dis quelque chose, je le fais… MOI !

Je n’ai qu’une parole.

Ce que je désire le plus, c’est être en cohérence tout le temps entre mes idéaux et mes actes.

 

Franchement, si les gens avaient des valeurs, ce monde irait mieux.

Regarde comme ça part en sucette partout, les gens n’ont conscience de rien… 
Moi je dis : il faut que chacun définisse ses idéaux et s’y tienne.

 

Soit tu fais les choses à fois, soit tu les fais pas. À un moment il faut choisir !

Fixation : Perfectionnisme

Quand je suis dans mon évitement compulsif de la colère, je cherche à tout prix à atteindre mes idéaux de la meilleure façon possible. Cela génère ma fixation de Perfectionnisme qui me pousse à avoir un souci du détail vraiment démesuré en y mettant une énergie colossale. Je me dis toujours que ça pourrait être mieux… Parce que oui, ce n’est jamais assez bien, donc je vais continuer jusqu’à ce que ce soit parfait… Si, si, j’y arriverai.

 

Quand cette stratégie ne fonctionne plus et que je pédale trop dans la semoule avec l’excès d’attention aux détails, j’entre dans ma contre-fixation d’Inachèvement : je ne finis pas ce que j’ai commencé puisque de toute façon ça ne sera jamais parfait.. J’entre alors dans un cercle vicieux de procrastination qui ne fait qu’alimenter mon ego.

Idée supérieure : Perfection

Bon OK, j’ai compris que je n’atteindrai jamais la perfection.

Dans mon essence je vis pleinement la Perfection de l’instant présent et je me fous la paix parce que je sais que je fais de mon mieux et me mettre une pression phénoménale est vain.

 

Je continue de mettre mes actions au service de mes idéaux et mes valeurs. 

Par contre je prends conscience que les autres ont aussi des idéaux et qu’ils peuvent être différents des miens, je comprends que tout est relatif.

Passion : Colère

Mais puisque je te dis que je suis pas en colère, bordel !

(Oui, c’est toujours ce que je ressens en moi dans l’ego, mais je ne la vois pas puisque je fais tout pour l’éviter… Parce que si je suis en colère je n’ai pas de contrôle sur moi, donc je ne suis plus cohérent avec mes idéaux élevés, ça me met en porte-à-faux et je culpabilise… Oui je sais c’est bizarre).

 

Ma colère est déclenchée par le non-respect de mes idéaux.

Mes colères sont brèves, sèches, très rapides et sources de culpabilité.

Vertu : Sérénité et Patience

Dans mon essence, je me lâche la grappe donc je commence à me sentir serein.

Je peux t’assurer que c’est dur d’avoir un commandant militaire sur mon épaule qui juge tous mes faits et gestes… Ça fait du bien de vivre enfin la sérénité !

 

Je me sens plus à l’aise avec moi-même, plus compatissant, je deviens plus patient et tolérant avec les autres.

Oui l’ennéatype 9 le vit naturellement, je sais, mais je suis pas 9 OK ?

Sous-types du type 1 :

Ailes du type 1 : 9 et 2

Mes ailes m’apportent plus de douceur et de prise en compte d’autrui.

 

L’aile du type 9 m’apporte l’acceptation de l’autre, moins d’expression de la colère, plus de recherche de consensus et d’harmonie. Par contre je vais moins aider activement mon entourage et j’ai encore plus de mal à terminer mes projets.

 

L’aile du type 2 m’apporte plus de dévouement et plus de conscience des besoins des autres. Par contre elle m’apporte moins de conscience de mes incohérences et encore plus d’autoritarisme.

Survie : Anxiété. Je suis extrêmement sensible au moindre détail incorrect que je perçois comme une véritable menace. 

 

Social : Inadaptation Sociale. Je vois tout ce qui dysfonctionne dans les groupes alors je vais proposer mes propres principes pour les corriger. Souvent les autres ne vont pas les accepter, ça va me mettre en colère et je vais quitter le groupe.

 

Sexuel/tête-à-tête : Jalousie. Je vois mes imperfections et je me compare aux autres.

Développement personnel pour le type 1

L’ennéagramme m’aide à réaliser que je me mets une pression énorme, que mon type de personnalité me pousse à être perfectionniste, de vouloir coller à tout prix à ma vision de la vie, voire à vouloir l’imposer à tout le monde, quitte à abîmer mes relations.

 

Dans le travail, je suis rigoureux, je veux faire bien les choses.

Pour tempérer mon fonctionnement, je peux me donner le droit à l’erreur, à cesser de chercher l’imperfection.

 

L’ennéagramme peut m’inspirer à faire comme mon voisin le type 9 : je peux aussi m’autoriser à ne rien faire.

 

Comme je suis orienté action, je peux avoir beaucoup de mal à m’arrêter et à rester en mode travail, travail, travail. Je peux ressentir de la culpabilité, beaucoup de culpabilité, si je me repose au lieu de faire quelque chose de productif.

 

(Le type 3 aussi, mais lui c’est parce que il doit toujours être en train de courir après un objectif)

 

Dans l’intégration, on ne voit plus en moi le perfectionnisme, j’accepte de faire de mon mieux sans chercher la perfection.

J’aime les modèles comme l’ennéagramme car ça me permet de développer mes qualités, ma rigueur, ma vertu, bref d’améliorer ma vie.

 

Mon gros point de focus est le travail sur la colère. M’autoriser à la sortir peut être vraiment salvateur, mais c’est un sujet coriace qui va me demander la patience et de la douceur.

 

L’intégration dans mon essence va m’aider à être plus en harmonie avec le monde et dans mes relations, à simplement exprimer mes émotions sans émettre de critique.

Communiquer avec le type 1

L’ennéagramme peut te permettre de comprendre comment je fonctionne. Je ne transige pas avec mes idéaux, avec ce que je crois juste.

 

J’ai tendance à oublier que mes idéaux n’engagent que moi et je veux que tout le monde les adopte.

 

Donc je vais te donner des conseils, des façons d’améliorer ton comportement, d’être meilleur. À ne pas confondre avec le type 6 qui cherchera à te faire agir dans le sens de “respecter son cadre”.

 

Je peux être très critique dans la relation avec autrui, surtout si je vais dans la désintégration.

Personnalités de type 1

Thierry Casasnovas, Ségolène Royal, Bree Vandekamp (série Desperate Housewives), Piccolo (Dragon Ball Z), Tatiana Ventose, Isabelle Padovani, Tintin, Aurélien Barrau, Steve Jobs, Lancelot du lac (Kaamelott), le maître d’armes (Kaamelott), Jean-Marie Frécon (Global Systema), le joueur du grenier, Noémie Delattre, Christian Tissier, Mike Horn, Hermione (Harry Potter).

Citations de type 1

« Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait » Comte de Chesterfield

« L’idée qu’un autre monde est possible est quand même plus stimulante que l’injonction de se résigner au désordre des choses ! » Ségolène Royal

« Si j’étais ministre de la Santé, ce serait réglé rapido : bain froid et jeûne pour tout le monde. » Thierry Casasnovas (à propos du Covid-19)

 

« Si vous êtes charpentier et que vous fabriquez une magnifique commode, vous n’allez pas utiliser un morceau de contre-plaqué pour l’arrière du meuble, même si il est contre le mur et personne ne va le voir. Vous saurez que ce sera là. Donc, vous allez utiliser une magnifique pièce de bois. Pour que vous dormiez bien la nuit, l’esthétique, la qualité doivent être des impératifs de bout en bout. » Steve Jobs

Sommaire des ennéatypes