Type 5 de l'ennéagramme : "Je suis le modèle que j'ai du monde"

Généralités sur le type 5

Dans l’ennéagramme, je suis l’archétype du scientifique, l’ingénieur, qui vit sa vie un peu en dehors du reste du monde, tel un observateur.

 
C’est d’ailleurs que certains auteurs me nomment : l’observateur. Attention aux amalgames, je ne suis pas forcément scientifique ni forcément reclus de la société.
Je surutilise le centre mental comme mes compères l’ennéatype 6 et l‘ennéatype 7.

Je l’utilise surtout vers l’extérieur comme l’ennéatype 2 et l’ennéatype 8.

À la manière de l’ennéatype 8 (ce grossier personnage qui fonce sans réfléchir), je teste les gens pour savoir ce qu’ils ont dans leur cortex préfrontal.

 

Mon centre mental tourné vers l’extérieur me permet de comprendre le monde dans lequel je vis et d’y mettre du sens.

J’aime beaucoup jouer avec les représentations mentales, les modèles, les théories, chercher des connaissances dans les livres, m’enfermer dans une bibliothèque et rester tranquille. Bon, oui, c’est le cliché de mon type de personnalité !
Gardons en tête que cette première approche de l’ennéagramme est volontairement clichée et simpliste.

Loin du vacarme ambiant, loin des Homo Sapiens qui créent une forme de chaos auditif désagréable à mes oreilles.

Je dois avouer qu’il m’est particulièrement agréable de titiller mes neurones avec de la nouvelle connaissance.

Les émotions sont un phénomène bizarre car elles empêcher de réfléchir librement, elles altèrent mon jugement donc je préfère les mettre de côté pour réfléchir tranquillement.

Dans mes relations je suis dans une logique comptable : ne t’attends pas à ce que je donne de ma personne si tu ne m’as rien donné en amont.

J’ai d’abord besoin de te connaître, de t’entendre, pour pouvoir me dévoiler un tant soit peu, parce que même si j’aime les moments sociaux, j’ai une tendance à préférer ma solitude. 

Typiquement, un ennéatype 2 un peu trop insistant dans sa volonté de m’aider pourrait porter atteinte à mon intimité. Je déteste l’intrusion chez moi.

L’intrusion est un thème récurrent pour le type 5.

Équation de Base du type 5 : le monde est exigeant et ne donne pas assez

Comme le monde donne peu, je vais adopter une logique comptable et donner peu de ma personne. Ca va rejoindre ma passion d’Avarice.

Orientation du type 5 : Connaissance et Précision

Sans moi, oubliez la découverte de toutes les grandes théories qui font avancer l’humanité !

Je suis un observateur, j’aime comprendre l’univers dans lequel ma vie se déroule.

C’est ma personnalité, j’aime apprendre, comprendre et savoir pourquoi.

Évitement compulsif du type 5 : le Vide intérieur

Un trou dans ma carte et c’est la mort (symbolique) !

Je ne peux pas me permettre que mon modèle du monde soit faux, sinon sur quoi pourrais-je me reposer ?!

Il faut absolument remplir ce vide et pour ça je vais accumuler un maximum d’informations et en donner le moins possible (lorsque je suis dans l’ego de ma personnalité), puisque je m’identifie à ce modèle que j’ai du monde.

 

Mécanisme de défense : Isolement, Retrait

S’il me manque un bout dans sa carte, tout bon type 5 se doit de la compléter.

Et je ne veux pas qu’on vienne me déranger, qu’on me laisse tranquille.

Je vais éviter tout ce qui va provoquer en moi une incompréhension, tout ce que je ne peux pas cerner, expliquer.

L’ennéagramme me montre que j’ai tendance à me couper du monde dans ces moments-là.

Problématique : Peur de mon monde intérieur

Ce qui est dedans me fait peur : peur de ces émotions que je ne comprends pas, peur du vide quand elles ne sont pas là.

Cette peur provoque l’emballement de mon centre mental : c‘est pour ça que j’accumule, je structure, j’ordonne, un maximum d’informations, afin de comprendre et de modéliser la réalité.

Pour cette raison, je peux me réfugier dans des modèles comme l’ennéagramme.

Peur de base : être incapable

Désir de base : être capable

Fixation : Détachement

J’ai une facilité à me détacher de mon propre corps selon le contexte. 

Si ce qu’il y a autour de moi m’ennuie, je pars dans ma tête et je ne suis plus là.

Si un ennéatype 4 fait un drame par exemple, ma fixation permet de me préserver.

Je me mets à l’écart des autres parce qu’ils me prennent trop d’énergie que je pourrais franchement attribuer à quelque chose de plus intéressant.

Idée supérieure : Omniscience

Matt Damon dans Will Hunting

Dans l’Essence, je comprends que la connaissance ne fait pas tout et je deviens capable d’évaluer quand j’en sais assez et que je peux passer à autre chose.

Je lâche prise sur la quête insatiable de l’exhaustivité, de tout connaître.

Passion : Avarice

Je crois que le monde ne donne pas assez, donc moi non plus.

C’est surtout une avarice de moi, c’est vrai que je n’aime pas trop donner de ma personne… Il faut le mériter.  

En même temps, comprends moi, si je donne mes connaissances ça reviendrait à recréer du vide en moi, et c’est hors de question. 

Les connaissances ne sont pas QUE des connaissances, c’est moi, donc au moins j’en donne au mieux je me porte (dans l’ego).

L’avarice peut s’étendre à d’autres domaines (temps, argent…).

Vertu : Désintéressement

Dans l’Essence, je donne bien plus de ma personne et j’abandonne la logique comptable, parce que je réalise que je suis bien plus que les informations que j’ai.

 

Je comprends que l’information que je donne n’est pas moi et que les garder pour moi serait juste égoïste et inutile.
Alors je mets mon savoir au service des autres, je le partage généreusement mes connaissances.

Sous-types du type 5 :

Conservation : Château-fort. Je reste dans un endroit sécure le plus clair de mon temps et j’y reviens dès qu’il y a quoi que ce soit.

Social : Totem. J’utilise un jargon, un langage d’initiés pour montrer mon appartenance au groupe et tous les autres n’y comprennent rien.

Sexuel/tête-à-tête : Confidence. Je vais offrir des informations de grande valeur pour favoriser les relations intimes.

Ailes du type 5 : 4 et 6

Mes ailes m’apportent des façons de sortir de ma volonté illusoire d’être dans l’objectivité de mon cerveau à dominante intellectuelle.

L’aile du type 4 me donne plus de conscience de mes émotions et celles des autres. Par contre elle implique plus de repli sur moi, d’envie de m’isoler des autres.

 

L’aile du type 6 me donne plus de facilité à entrer en relation et à donner de moi pour les personnes appartenant au cadre. Par contre elle implique plus de peurs et moins conscience de mes propres émotions.

Développement personnel pour le type 5

L’ennéagramme me permet de comprendre que je vais facilement me couper des autres et à préférer vivre ma vie dans mon château fort (surtout dans le sous-type Conservation). 

Les affects et les sentiments ont tendance à déranger ma réflexion, du moins c’est que je crois. 

Une piste de travail pour moi est de revenir dans mon corps, d’arrêter de me dissocier quand je suis mal à l’aise, rester ici et maintenant.

Savoir accueillir et vivre ce que je ressens, mes sentiments dans l’instant m’apportera beaucoup également.

Surtout que le type 5 peut paraître froid, on me voit surtout comme un cerveau sur pattes. 

De tout l’ennéagramme, je peux être le moins expressif et ça peut être un bon entraînement dans ma vie de dire ce que je ressens, exprimer ma gratitude par exemple.

Je peux apprendre à réconcilier émotions et raison.

Communiquer avec le type 5

L’ennéagramme peut t’aider à comprendre que je n’aime pas parler pour ne rien dire. 

Les ragots de bas étage m’indisposent et m’ennuyer hautement.

Je suis un type de personnalité qui aime discuter avec de une réflexion derrière, de la profondeur, donc je vais beaucoup apprécier que tu t’intéresses aux sujets qui me sont agréables.

Si je vois que tu as les bases, que tu es curieux et que je peux te faire confiance, je vais pouvoir discuter longuement avec toi de tous ces sujets que j’aime et que, souvent, j’ai creusé en profondeur.

Personnalités de type 5

Gaspard Proust, Michel Onfray, Palpatine, Albert Einstein, Jacques Attali, René Descartes, Charles Darwin, Henri Laborit, Pierre Desproges

 

Ce type de personnalité est très représenté chez les scientifiques, les chercheurs, toutes ces personnes qui cherchent à comprendre, à analyser, à décortiquer, à théoriser le système dans lequel ils vivent. 

L’ennéagramme pourrait bien être né dans la tête d’un type 5 !

C’est d’ailleurs le cas de l’analyse transactionnelle.

Citations de type 5

 “Le tragique de la destinée humaine ne vient-il pas de ce que l’homme comprend qu’il en connaît assez pour savoir qu’il ne connaît rien de sa destinée, et qu’il n’en connaîtra jamais suffisamment pour savoir s’il y aura autre chose à connaître.” Henri Laborit

“L’intelligence, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase.” Pierre Desproges

“Que chacun raisonne en son âme et conscience, qu’il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures et non d’après les racontars des autres.” Albert Einstein

“Je pense donc je suis.” René Descartes

Sommaire des ennéatypes